ce que j ai a dire

6 juin 2009

Vivre ou survivre

Publié par maxhach dans Non classé

La vie n’est pas toujours simple, et parfois peut – être , peut – on se perdre dans ses méandres.

Faire une pause afin de se retrouver, chercher une nouvelle raison de vivre, pour ne plus survivre. Le temps fait son ouvrage…ou pas!

On ne peut pas « être »que pour les autres. On doit être pour soi - même.Vivre pour soi - même, être heureux, pour redistribuer son amour.

Il n’est pas possible de vivre que pour les autres. Même plus, on ne doit pas, c’est trop dur, pour soi et  pour ceux qui assistent impuissants, spectateurs victimes du cruel dilemme.

Il faut se détourner du passé pour trouver son futur.

Trouver son nouveau futur, se réinventer une heureuse vie.

La vie ne s’arrête qu’à la mort.

Sans cesse retrouver de nouveaux buts à atteindre, non pas techniquement, mais philosophiquement.

Le repli sur soi peut à court terme être une alternative, si il est une recherche de solution. Mais il ne doit pas être une protection contre la vie.

Maman, nous t’ aimons tous , et te souhaitons un bon anniversaire 

time to love, time to live

6 juin 2009

Je vous salue, Marie

Publié par maxhach dans Non classé

Je vous salue, Marie
Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

 

6 juin 2009

brouillon

Publié par maxhach dans Non classé

Il est si difficile de communiquer entre humains.

Pourquoi ne peut -on pas être naturellement soi – même?

Pourquoi les faux – semblant?

Si je te parle… sans en être toujours conscient, je calcule mes phrases, en imaginant tes réponses. Ne pas savoir crée le stress.

Est – il bon ou mauvais de réfléchir ce relation  vis-à vis d’autrui?

La politesse n’est – elle pas un moyen détourné pour faire passer un message en évitant la confrontation directe?

6 juin 2009

T’aimes les femmes?

Publié par maxhach dans Non classé

 Aimes-tu les femmes?

Si tu les aimes vraiment, que tu veux pouvoir encore longtemps profiter de leurs charmes, de leur tendresse, de leur peau; cette peau si douce, que le seul fait de la voir provoque en toi les décharges puissantes, sourdes et amples à la fois, d’une cascade dont les vagues vont, dans un mime au suicide, se précipiter dans le vide avec, pour musique de fin,  un vacarme assourdissant…(j ‘aurais du faire écrivain…de bouquin de charme, pour femme)

Si tu les aimes vraiment!…

Tu dois, toi, l ‘homme primaire,

Tu dois, toi, l ‘homme de bas étage

TU DOIS, toi, l ‘homme handicapé des relations sociales, néandertalien dégénéré,idiot congénital, ne réfléchissant pas plus loin que le bout de sa…

Tu dois les respecter! Pour beaucoup d’entre vous, respecter une femme ça s’arrête à ne pas la cogner.

NON NON NON c’ est le minimum.

Souvent, je croise ces  gars  fiers d ‘être des « mâles »courageux qui se croient malins de parler en termes  grossiers, devant leurs  collègues ou amis, d’une charmante demoiselle passant au loin …

« Elle est bonne, t’as vu la salope » ou « C’est pas mal ça »

Ou, parlant d’une femme aimant jouer de sa sensualité, de son sexappeal, en étant tout simplement féminine et jolie.

« Celle là, elle veut de la bite, je lui mettrais bien mes 30cm « .Naturellement, toute phrase de ces cons, finit ou commence par « salope » et contient obligatoirement une vantardise sur ses capacités sexuelles HORS NORME ou la taille de sa bite…

Ils ne voient pas, ils n’imaginent pas que par ces mots d’une bêtise et d’une grossièreté affligentes, ils ne font que provoquer ce qu’ ils veulent le moins:

… la méfiance, la peur d’être prise pour une conne, ou pire, pour un objet sexuel auquel  on accorde d’intérêt que celui de se vider les couilles…

Et donc de les forcer à se servir de leur  » bouclier de froideur », ultime protection contre cette horde bestiale d’ hommes prêts à tout pour se servir de leur bite…

Et que dire du porno…? Si ce n’est que, à cause de lui, beaucoup de femmes supposent à torts, que tous les hommes ne les prennent que pour des tas de chair, qu’ils n’ont qu’envie de les rabaisser et soumettre à leurs désirs les plus pervers…

Je dis NON.

Mesdames, sachez que je regrette l’attitude qu’ont ces hommes à votre égard.

Pardonnez -leur car ils ne savent pas ce qu’ils font…(ces cons) »C’est peut- être un peu fort de citer la bible ici…non? »

Messieurs, soyez charmeur, pas bourrins, tendres, attentionnés, ne regardez pas les femmes comme des tas de viande, sachez être coquins, drôle, inventifs dans vos approches. Ainsi, ces demoiselles se sentiront plus en confiance avec vous, seront valorisées, et donc, s’ouvriront à vous

Et ainsi tu pourras  T’ EN PECHO DES TONNES ? A T’ EN FAIRE UN CLAQUAGE DE LA BITE « alleluia »

6 juin 2009

Mon point de vue sur l’homme

Publié par maxhach dans Non classé

L’ordre sans le pouvoir, soit: le respect de l’individu et de l’individualité, dans une action commune ayant pour but premier le bonheur pour tous.

Le respect du savoir des anciens, ainsi que de la différence des points de vue

L’homme est bien trop con pour être ANARCHISTE

Un état qui veille aux besoins, ainsi qu’au bonheur de son peuple, en lui proposant un outil de travail performant, sans profiter des ressources que lui apporte ceux – ci; qui, dans un mouvement global basé sur le travail et la redistribution des richesses s’active à faire de son pays un endroit où il fera bon vivre .

 L’homme est bien trop con pour être communiste

15 avril 2009

La mort en vie quotidienne

Publié par maxhach dans Non classé

Il fait beau,  c’est une magnifique journée pour  se promener. Tout est réuni pour passer un bon moment, les enfants sont en vacances, il l ‘est aussi, seule maman n ‘est pas là. Tant pis ce sera une escapade entre  » Papa et les enfants ».

Deux beaux enfants: un garçon de 5 ans, un petit costaud, du moins tout le monde le pense, avec ses cheveux courts  et sa  petite cicatrice au front, souvenir d’une chute  chez Papi et Mamie,  il paraît taillé pour la route …

… une fille Émilie, petite espiègle de 8 ans qui aime les fées, la belle au bois dormant, courir , sauter, et son Papa…jolie blondinette aux yeux bleus qui n’a de plus attachant que sa tendresse qu’elle distribue à tous vents.

Le temps de s’ équiper, et tout ce petit monde saute dans la voiture.

La route est belle et dégagée comme le ciel, toute l’équipe roule vers la montagne pour passer une SUPER après- midi .

Sur le parking,  la troupe descend. Les casse – croûtes sont dans le sac de papa. La gourde dans celui de la cocotte. Les lacets sont vérifiés. Tous sont prêts pour la balade.

Le sentier débute bientôt. En file indienne, tels  les Dalton, ils avancent en chantant. Dans sonrôle de grande soeur, presque de Maman, Émilie surveille son frère, l’aidant dès qu’elle peut, lançant un regard complice à son père, un regard qui pourrait dire »t ‘as vu Papa comme je fais bien , comme Maman; c ‘est pour t ‘aider , tu peux compter sur moi, je suis grande…!

Peut -être ai -je, juste un instant, trop compté sur elle.

 A quoi ai- je pensé à ce moment…je ne m ‘en souviens plus. Jusqu’à ce cri, qui tel une décharge électrique me fit sortir de mes songes. Mes yeux redescendirent devant moi, sur le sentier, les enfants n’y étaient plus . Un picotement parcourut mon échine puis l ‘adrénaline et la peur. » Nous nous sommes éloignés du chemin , il n’ y a pas d’arbre à ma gauche, je vois l ‘autre versant , c’est un précipice, quelque chose bouge ». Emilie ,qui court ,essaie de rattraper son frère; trop près du bord, il tombera avant qu’ elle ne le rattrape…Alors, tel un animal ne suivant que son instinct, je bondis; en un instant, je suis sur eux, au plus pressant j’attrape du bout des doigts ce petit homme qui se précipite dans le vide . D’ un revers je le fais rouler en arrière.

Je m’effondre au sol . Du coin de l’ oeil,  j ‘aperçois  Emilie. Emportée dans sa course, elle passe à côté de moi, ses pieds ne touchent déjà plus  sol, son corps tout entier est dans le vide. Je ne crois pas avoir crié, si  je l ‘avais fait , le monde entier ce serait obscurci. A ce moment l’univers ne me paraît pas tourner rond, un vide glacial m’ envahit,tout ça ne devrait pas être ainsi.Nous devrions être sur le chemin à chanter et rigoler, regarder la nature avec les enfants émerveillés de tout ça!

  Non je suis là ,allongé sur le sol. Dans mon oreille gauche, le bruit lointain d’un petit garçon qui pleure.Dans mes yeux, comme imprimé, marqué au fer, le regard d’ Emilie emplie de frayeur, qui dit avec ses mots, que le monde ne tourne pas rond, qu’ elle ne devrait pas être là…

A ce moment là, si j’avais pu, j’aurais sacrifié le monde entier pour pouvoir attraper sa main. J’aurais tué de mes mains pour la garder, je me serais parjuré aux yeux de tous pour la ramener avec moi. J’aurais échangé sa vie contre la mienne, pour qu’elle rentre  à la maison.

Mais déjà son corps frappe les premiers rochers, rebondit tel une chose inerte qui pourrait ne pas être ma fille. Je ne devrais pas regarder, mais je ne veux pas l’abandonner, la laisser seule. Elle rebondit à nouveau. J’espère qu’elle est morte, qu’elle ne souffre plus. Puis elle roule et roule …et roule…et tout s’arrête…

Un temps j’ai pensé à la chercher, à la rejoindre. Mais cela aurait été plus lâche que courageux et surtout inutile…

Comment peut – on survivre à une telle souffrance?

Pourquoi la joie a -t- elle besoin du relief que lui donne la peine, pour exister?

Ne peut -on pas être triste toute sa vie que pour rendre ceux qu’on aime heureux?

Pourquoi ne puis -je pas mourir pour la faire revivre…

Si Dieu qui « est amour » existait, s’il m entendait …  ne me permettrait -il pas , « par amour » de la rechercher?

Non ,tant de cruauté, c’est pas possible…

 

 

 

 

« 

15 avril 2009

Ose

Publié par maxhach dans Non classé

Petite chose, tu te poses

Tu n’ es pas timide, tu oses

La vie n’était pas toujours rose

Ta couleur c’ est pas vert, c’ est prose

 

Petite chose, tu te poses

Tu n’es pas timide, tu oses

Où est- il ton magicien »d’oses »

Petite chose, ne prend pas la pose

Contemple la vie d’en … »oses »

 

 

25 novembre 2008

Je t’aime…rai toujours (fiction)

Publié par maxhach dans Non classé

symptôme suprême de tristesse égoïste

froid tentaculaire atomisant mon moi

je t’ai perdue

remord tardif d’un cerveau estropié

 voyant celle qui le quitte, que trop tard

je me suis perdu

honte de n’avoir pas su

honte de n’avoir pas pu

je t’ai perdue

je t’aime…rai toujours

21 novembre 2008

Journée plus qu’ordinaire

Publié par maxhach dans Non classé
  • Une journée mitigée comme le temps. J’ai, au moins, fait la peinture de la future chambre  » du papa et de la maman ».n’ est-ce pas ma chérie? C’est fou comme ça peut être dur de se motiver les jours où il pleut. Les mecs et les femmes (enfin la mienne)c’est pas pareil, elle(ma femme)fait ce qu’il faut avec le même entrain chaque jour doucement mais sûrement.Petit à petit ça avance …elle avance; je pense que si ma femme était un mec, sa nana serait contente; doucement, sûrement ,et jusqu’au bout. Je crois que c’est ça « la force tranquille ». Alors que MOI si je suis pas motivé, j’ai envie de rien foutre, de ne  foutre rien… je me demande parfois ce qu’elle me trouve . Peut-être que je suis drôle, beau, sans doute sympa …ou alors …je suis un bon coup , non! ça se saurait; je le saurais? Mais alors, que me trouve- t- elle???

  • « Chérie  »qu’est ce que tu trouves de bien chez moi?

  • « Ta b…    ton sex « 

  • « Elle sait me faire plaisir, menteuse! »5cm en pleine action, elle se fout de ma gueule! Bon, ç’est pas aujourd’hui que j’aurai ma réponse.

  •  

20 novembre 2008

G P S

Publié par maxhach dans Non classé

Le GPS, j’aime pas ça!

Moi, j’ai la chance de toujours savoir où je suis et dans quelle direction je dois aller (c’est vrai). Alors le GPS j ‘aime pas ça.

Non monsieur! Ce n’est pas parce que j’ai pas les moyens de m’en payer un . Si…si…si je voudrais, ben je pourrais mais…mais je veux pas,na!

Non monsieur! Ce n’est pas parce – que je sais pas m’en servir. Si je voudrais, je saurais.(de toute façon, j ‘en ai pas alors…!)

Le GPS, j’aime pas ça!

Non monsieur! Non madame! Non, non, non et non !!!! Si j’aime pas ça, c’est parce-que le GPS… c’est, messieurs, la fin de notre suprématie en voiture, de notre toute puissance; c’est la fin de nos pleins pouvoirs en voiture, c’est… nous les couper. La bagnole c’est pour les mecs! les vrais! ceux qui en ont, je dirais même, des qui sont bien accrochées …là… tout juste.

Je veux pouvoir dire à ma femme « C’est moi qui conduis. De toutes façons, tu sais pas ou c’est »na!

Je veux pas qu’elle me dise » t’as raté la sortie »

Je veux garder ma  mauvaise foi et lui dire, quand je rate cette putain de sortie…que « c’ est pas sur le plan « et que « c’ est plus court par là »

C’est tout ce qui nous reste la bagnole, merde! ELLES NOUS PIQUENT TOUT!

Elles sont flic, pompier, militaire, catcheuse …présidente de la république…Bon d’accord, c’ est des boulots de merde, des boulots de cons. Ben justement, c’est des boulots POUR NOUS, les mecs; parfois, elles sont même nos chefs, et des fois même, elles gagnent plus de tune que nous.

Alors je dis NON, pas la bagnole!

Alors, je dis j’aime pas le GPS

De toute façon, ma femme n’a pas besoin de savoir où on va; le cerveau, c’est moi! « aïe, pas la tête! mais non, c’est pas de toi que je parle ma chérie…quoi? Tu prends tes clefs et on y va? On va où ma chérie?…Attend moi…

 

 

12

Hier,Aujourd'hui,Demain...... |
globetrotte |
poésie d'utilité publique |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Collectif des collèges ambi...
| ORGANISATION MARIAGE, ...
| informations